September 13, 2004

C’est grave docteur ?

Posted by

amo@emakina.fr

La mise en perspective de deux livraisons d’indicateurs en est assez éclairante…

Pas plus tard que le mois dernier, un rapport de l’Idate et de Rexecode pour la DiGiTIP montrait que la part de la France dans l’économie mondiale des TIC n’a cessé de régresser ces dernières années. En conséquence, notre beau pays ne tire pas profit de la croissance [50] de 300% du marche d’équipements TIC entre 1991 et 2001.
l’Idate souligne dans son rapport la faiblesse des investissements de R&D dans les grandes entreprises, notamment du secteur des télécoms.

Certes, cette étude vaut surtout pour nos grandes entreprises, mais du côté des PME ce n’est pas glorieux non plus.
Au printemps dernier, différentes statistiques [51] persistaient à montrer comme un blocage.
Un seul exemple : avec 52% d’entreprises ayant un site web, la France est dans la queue du peloton des pays industrialisés (50 à 85%, dont 77% en Allemagne et 60% en Italie). Ne parlons même pas de la nature des sites dont beaucoup ne sont que de simples vitrines, mais le pire est que ce chiffre n’évolue plus depuis maintenant deux ans !
Globalement, la part des investissements TIC des PME françaises est certes passée de 16% à 29% des investissements globaux en 2003, mais elle est souvent 50% plus élevées chez nombre de nos voisins européens.
Si l’on compare la situation française au sein des grands pays industrialisés [52], il y a comme une constate à voir les PME s’investir assez modestement dans les TIC.

Une illustration en Limousin, terre de PME s’il en est, où les TIC sont depuis longtemps largement soutenus. Lorsque les résultats de Practiciel, l’appel à projet innovant en matière de TIC, tant sur l’appel à idée que sur l’appel à projet, il y avait quelque chose de frappant : l’absence des entreprises !
Praticiel n’y est pour rien, ce n’est que l’illustration du constat : ce n’est pas faute d’avoir eu de grandes campagnes de sensibilisation et d’appui, les PME investissent à reculons dans les TIC. Où est l’innovation, où est la R&D ?

Il serait peut-être temps d’arrêter de prendre des vessies pour des lanternes. Ce n’est pas parce que le taux de connexion au haut-débit est flatteur en France que pour autant le développement des TIC va de paire dans le monde économique.

Comments are closed.