December 12, 2005

Web 2.0 n'est pas un gros mot !

Posted by

Webmaster

Jacques pose la question “C’est quoi le Web 2.0 ?” et quelques techniciens viennent “enrichir” le débat de leurs commentaires en résumant ainsi la réponse : Web 2.0 = bullshit ou eau de boudin ! C’est pas la première fois que j’entends à droite à gauche ce genre de commentaires et j’avoue ne pas comprendre cette volonté farouche de démonter la pensée la plus intéressante depuis de nombreuses années sous prétexte que le vocable serait mal trouvé. Encore le genre de critique bien française qui comme standblog me fait sortir de mes gonds…



Finalement cette attitude n’est pas très étonnante de la part de quelques techniciens irréductibles à l’esprit encrassé puisque l’essence même du terme Web 2.0, critiquable en tant que vocable mais devenu quasiment courant de pensée, vise justement à démontrer que la technologie n’est pas la finalité et qu’elle laisse enfin place aux usages et aux utilisateurs. Si tel est le cas alors on peut comprendre que quelques techniciens peu sociables s’inquiètent de voir leur seul sujet de conversation s’effacer au profit de considérations plus humaines et plus profondes en tout cas plus utiles… Alexis avait pourtant tenter de dépasser cette vision technologique limitée et absurde mais le chemin est encore long…

Que ces derniers se rassurent pour autant, la technologie restera une question qui fera débat et ils pourront continuer à se disputer entre eux pour savoir si tel API est mieux que l’autre ou si RoR n’est finalement qu’une foutaise…

Il se passe quelque chose de fondamental actuellement sur le Web : la démocratisation du Net a atteint un niveau tel qu’elle provoque des changements majeurs entraînant de nouvelles perspectives et de nouvelles craintes tant sur le plan sociologique, marketing que technologique.

Dans ce contexte changeant il est puérile de penser que tout ce buzz médiatique autour du Web 2.0 n’a qu’une finalité économique ou marketing…

L’Internet a aujourd’hui atteint son âge adulte.

Après une enfance heureuse, c’est une crise d’adolescence difficile et retentissante qui s’est vite installée. Cette période complexe et difficile a conduit à un clash sans doute nécessaire avec une question au coeur du débat : l’argent de poche… Face au comportement sans limite de l’intéressé, ses géniteurs et créanciers se sont fâchés tout rouge et ont mis le sauvageon au piquet le temps que celui-ci réfléchissent sur lui-même et deviennent responsable. C’est ce qu’il a fait. Internet s’est fait oublier et s’est débarrassé de ses plus gros défauts d’adolescent capricieux et gâté. Il a abandonné ses mauvaises fréquentations et s’est mis au boulot… Aujourd’hui il s’offre à nous de façon plus ouverte, accessible et intelligente sans n’avoir rien perdu de sa beauté originelle. Il redevient respectable et sa force, sa maturité et son sens des responsabilités séduisent à nouveau… Faut-il l’appeler Web 2.0 pour autant ?

Ce qui séduit dans ce nouvel Internet n’a plus rien à voir avec le regard affectueux que nous jetions sur cet enfant certes turbulent mais si amusant non, maintenant il s’agit de sentiments vrais que l’on peut croire sans risque. Ne gâchons pas cette occasion, peu importe le nom qu’on lui donne, la technologie qu’il emploie, profitons de ces nouvelles volontés réciproques pour tenter d’accomplir une promesse finalement vieille de 10 ans, celle d’un Internet pensée pour ses utilisateurs, un Internet utile, utilisable et utilisé.

Jacques FROISSANT Altaïde

Le web 2.0 c’est quoi ?

Vous entendez parler du concept de Web 2.0 et avez du mal à appréhender ce que c’est ? Quelques exemples de l’évolution du web pour mieux comprendre (issues d’un post très complet de Tim O’Reilly, un des fondateurs du concept) : Web 1.0 / Web 2.0 D…

Blog Pro de Bertrand DUPERRIN

Web (?) 2.0 attitude: un débat pour rien?

Petite pause dans ma "Management 2.0 serie" pour parler du…web 2.0. Cela permettra par ailleurs à ceux (nombreux) qui m’ont posé la question de savoir pourquoi j’ai opté pour cette appellation.
En effe…

Jean-Luc GRELLIER

Internet 2, Web2.0, société des usages, internet des usages, société de l’information, internet social, tout ça c’est du buzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz…
L’important était, est, et restera qu’internet est l’affaire de tous et pour tous : c’est bien là l’essentiel !
Le reste n’est que petits jeux de mots, de techniciens complexés de la perte de leur joujou préféré… pensez donc : des béotiens en informatique osent créer des sites qui ressemblent à quelque chose et s’emparent d’internet, mais que va t-on devenir ? Mais où est notre avenir ?
Ceux qui se reconnaissent dans ces quelques mots devraient commencer à apprendre à faire des crèpes, ou des bûches de Noël… c’est tout ce qui’ils méritent.