November 20, 2006

Yahoo! lave son linge sale en public

Posted by

amo@emakina.fr

À l’heure du web moderne et des business basés sur les contenus et usages des internautes, qu’est-ce qui se passe quand ça bloque en interne ? et bien on les prend à témoin et on met la question sur la place publique.
C’est ce qui se passe avec Yahoo! où le mémo très critique de Brad Garlinghouse, vice-président de son état. Il y est question de sureffectifs, concurrence interne et dispersion, illisibilité de la stratégie et j’en passe. Des choses bien identifiées depuis un moment, mais il est vrai que cette année, on n’a pas noté Yahoo! très vivace.
Le moins que l’on puisse dire c’est que la blogosphère en parle. On assiste même à un vrai Yahoo! bashing, ne serait-ce quand l’on parle de liquider certains services. FlickR vs Photos ou Deli.cio.us vs MyWeb, certains vont mourir, les utilisateurs vont-ils défendre leur marque ?
Avec cette histoire, l’opinion des utilisateurs est en jeu, ils sont pris à témoin du problème, appelés à s’exprimer et à légitimer les constats et le programme. On n’est plus dans le business feutré des conseils d’administration, on est en politique. Et ça marche. Ecosphère nous apprend ce matin que l’auteur du mémo serait mandaté pour agir. Ça promet.

Daniel

Vu qu’on s’abonne pour 2 ans je vois pas trop comment ils pourraient arreter Flickr du jour au lendemain
en tout cas ça me plairait pas du tout !

Jacques Froissant

Et le service relation presse explique que Yahoo est une boite ouverte ou rien ne se cache, genre on se raccroche aux branches comme on peut !