May 15, 2007

Social experience du design interactif

Posted by

Manuel Diaz
J’ai eu le plaisir de dîner ce soir avec Benoît Drouillat, ami et figure bien connue de l’Internet et plus particulièrement du design interactif, de passage à Limoges comme souvent désormais. On parle dans ce podcast du prochain bouquin qu’il prépare en collaboration avec Nicole Pignier et qui s’appellera : Social experience du design interactif. On aborde ensemble l’intérêt de mieux définir et communiquer sur les métiers du design en général, souvent trop restreints à la notion graphique en France alors qu’il s’agit plus à mon sens de conception globale dont le côté graphique est une facette. Nous partageons ensemble un point de vue affirmé : l’Internet est avant tout une pratique sociale avant d’être un média comme on l’entend partout et trop souvent à mon goût. Et vous, qu’en pensez vous ?

Technorati Tags: , ,

J’ai rencontré Benoît il y a quelques années et je suis toujours aussi admiratif de l’énergie qu’il a et qu’il sait mettre à disposition tant de son métier que des autres en général. Si vous ne connaissez pas, courrez voir Designers Interactifs, collectif duquel nous faisons partie depuis le début et qui oeuvre à définir, communiquer et promouvoir tous les métiers autour du design.

iPhilou

“Social experience du design interactif”
C’est français comme bouquin ou bien Benoît a des problèmes de syntaxe ?
:p

Benoît Drouillat

En fait, le titre a été trouvé par Nicole Pignier, et s’écrit Socialexpérience du design interactif, soit en un seul mot-valise 😉
Merci Manu pour ce podcast !

MiKE

Ouahou, graphisme impeccable, contenu des plus intéressant, extensions vers d’autres moyens de communication : designersinteractifs.com est un modèle à suivre.

Dico Tommy

Le français, contrairement au hongrois ou au japonais, n’est PAS une langue agglutinante ! Ni Benoît ni Nicole Pignier ne sont donc légitimés à agglutiner “social” + “expérience” pour former l’agglutination linguistique anglomane “socialexperience”. Chaque langue a son génie propre, exactement comme chaque branche du design a ses exigences propres. Le français ne se modèle pas comme l’anglais ni le hongrois. Manifestement, on peut bosser chez WordAppeal (“l’appel du mot”) et ne pas le savoir… C’est fâcheux 🙂 Alors, de grâce, Benoît et Nicole on vous laisse le design interactif, mais laissez le remodelage de la langue entre d’autres mains que les vôtres, manifestement mal à l’aise avec les mots…
Bien sincèrement,
Dico Tommy

Benoît Drouillat

Merci pour cette leçon de langue – et je le note au passage, infligée sous couvert d’anonymat. Je trouve personnellement ce purisme en décalage avec le propos de l’ouvrage. Quelle est la pertinence de la critique ? Cela témoigne simplement du fait que vous n’avez pas lu notre ouvrage. Il s’agit d’ailleurs en définitive dans le livre de “sociale expérience” et non de “socialexperience” – votre remarque est inexacte car elle porte sur un commentaire alors que l’écriture du livre était en cours.
Si vous n’aviez fait que parcourir la première partie de l’ouvrage, vous auriez découvert que ce mot-valise que Nicole Pignier a imaginé est une référence au concept de faire social, thématisé par l’anthropologue François Laplantine. Si Nicole Pignier a antéposé l’adjectif, c’est pour “mettre en exergue le complément du nom expérience” (dans les termes exacts du livre). Il ne s’agit rien d’autre que d’un effet stylistique. Nous le justifions longuement au chapitre 3.